A la suite de l’appel à projets “Dispositifs physiques et logiciels pour une supervision intelligente des installations de production de biométhane” lancé par GRDF en mai et juin 2020, une cinquantaine d’entreprises innovantes, laboratoires de recherche et de startups ont fait leurs propositions permettant une amélioration du monitoring des sites de méthanisation. 9 projets ont été choisies à l’issue de l’analyse des dossiers, et poursuivent le parcours de sélection.

Trois catégories ont été créées, 3 projets concernant les “capteurs”, 3 projets concernant des “ logiciels ou interfaces homme-machine ” et enfin 3 propositions concernant la “maintenance prédictive”. Nous vous proposons de découvrir chacun de ces entreprises innovantes dans une série d’articles.

LA SOLUTION expliquée à une  grand mère 

C’est simple, les machines tombent malades et au lieu de faire leur clic clic habituel, elles se mettent à faire clic clac. C’est ce qu’entendent nos capteurs, un drôle de bruit sera le signe que les machines ne  vont pas bien. 

Ca, ce serait la version pour grand mère ! 

En résumé, nous écoutons les sons et les vibrations et sommes experts dans l’analyse de ces données pour voir si tout fonctionne bien ou s’il faut planifier une opération de maintenance. 

Pour cela, nous avons développé Predict, un capteur ‘sur étagère’,  prêt à l’emploi : petits, ils sont collés contre une machine au niveau, par exemple, du roulement ou sur le moteur. L’installation  est très simple et très rapide: il faut juste le temps que la colle sèche et c’est tout!

Ces capteurs sont pilotables avec une appli smartphone. Ils utilisent le réseau LoRa qui permet l’envoi des information collectées vers le cloud. La synthèse de ces datas est reçue sur l’appli, plusieurs fois par jour et  si la synthèse présente des anomalies,  on peut alors approcher le smartphone de la machine et accéder aux données brutes via une connexion Bluetooth pour procéder à une  analyse plus poussée. 

Wavely développe également une offre sur mesure pour identifier de façon automatique un son spécifique. Cette offre est structurée en plusieurs étapes : étude de faisabilité, acquisition de données, annotation, adaptation et entraînement d’un modèle de machine learning à partir du jeu de données annotées, déploiement sur un prototype… jusqu’à l’industrialisation d’une solution sur mesure. 

  • Le mot (concept) clé à bien comprendre 

Un unique mot clé c’est difficile!

Le concept clé c’est la notion de ‘prédictif’, ce qui suppose du machine learning  et donc de l’intelligence artificielle. 

Predict est un objet communicant, il permet la remontée d’informations dans le cloud, avec de l’Intelligence Artificielle embarquée dans les capteurs qui traite la donnée acquise par  le micro et , les accéléromètres… 

Ce capteur est et simple à utiliser tout en regroupant  plusieurs technologies embarquées pour une maintenance prédictive efficace.

  •  L’argument clé, LA vraie différence sur le marché 

Notre principale valeur ajoutée repose sur la combinaison en un seul capteur de deux modes d’utilisation possibles : mode simple avec la détection d’anomalie pour surveiller les machines sans connaissance en analyse vibratoire et mode expert pour accéder aux données brutes et en faire l’analyse soi même. Le tout en un seul capteur et sans avoir à réaliser des mesures spécifiques complémentaires. 

C’est une vrai différence et cela correspond à notre philosophie “L’intelligence artificielle c’est bien, l’intelligence humaine, c’est mieux” 

Il s’agit d’une solution conçue au service de l’humain, pour permettre sa compréhension des éléments qui amènent le capteur à identifier un dysfonctionnement. L’intelligence artificielle permet d’identifier une anomalie mais la possibilité de récupérer les données permet l’appropriation de l’analyse par les techniciens.

LES PORTEURS DE PROJET

  • Parcours, associés, partenaires …

Fin  2015, Alexis Vlandas chercheur au CNRS et Nicolas Côté, enseignant chercheur en école d’ingénieurs, lancent un projet de recherche sur un système de capteurs acoustique des  nuisances sonores dans le cadre de la ville intelligente. 

Quelques mois plus tard, Marion Aubert diplômée de Sciences Po et d’HEC, s’intéresse à cette recherche en imaginant qu’elle puisse donner lieu à la création d’une start up. Elle n’a pas le profil  scientifique ce qui lui permet d’apporter un autre regard sur le développement stratégique de Wavely. Ce qui l’a motivée ? Une rencontre, un bon feeling et aussi l’envie de prendre un chemin ‘hard technology’ et industriel, loin des sentiers souvent tracés pour les femmes.

Alexis apporte son regard scientifique sur l’évolution de la solution.  Nicolas est spécialisé sur les dimensions techniques de traitement des données et de l’acoustique.  Marion, elle, est axée commercial et finances. 

En 2017, la start up Wavely est créée après un pivot concernant le marché auquel elle entendait s’adresser :  la ville intelligente n’est pas encore un marché mature, en tout cas pas sur les questions de nuisances sonores. En revanche,  la détection par le bruit est un véritable enjeu industriel. La maintenance prédictive industrielle sera donc le coeur d’activités de Wavely.

Le monde de la recherche est passionné par la technique, la compréhension en profondeur…   mais il s’arrête à la faisabilité. Nous avions envie d’aller jusqu’à la  transformation en produits technologique et technique complexes en réponse à un besoin client.

Wavely a affiné son positionnement lors de son incubation à Euratechnologies à Lille puis a réalisé une levée de fonds via Finovam et Fira, auquel s’est ajouté le soutien de Bpifrance. 

2017 marquera la vraie accélération avec la signature d’un contrat avec le bureau d’études acoustiques Sim Engineering pour le compte de Total concernant la détection de fuites de gaz par l’acoustique.

  • Les  enjeux 

Il s’agit de passer de l’innovation de laboratoire à un produit confronté au marché. Et puis aussi de créer une entreprise en phase avec nos valeurs. 

Nous avions tous les trois une vision commune de ce que devait être une entreprise du point de vue social, écologique, de respect de l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle… nous avions envie de montrer qu’on peut faire une entreprise respectueuse de ces valeurs sans tomber dans le cliché de la start up “babyfoot/burn out”. Nous faisons une large place à la confiance en nos collaborateurs, avec beaucoup d’autonomie et de responsabilité, des horaires souples dans  le respect de leur vie privée. La partie de Babyfoot l’après midi pour terminer ensuite à 22h, ça peut être sympa mais ce n’est pas notre modèle :  rentrer chez soi pour profiter de sa vie perso, c’est important pour chacun. Nous avons aussi envie de travailler sur des sujets de fond avec une volonté d’exemplarité que nous visons mais sur laquelle nous avons encore beaucoup de travail : sur le cycle de vie des produits par exemple et notamment leur devenir, sur l’origine des composants, sur les conditions de traitement des données issues de l’IA …

Nous voulons conduire notre entreprise en limitant notre propre  empreinte…

  • Le truc qui les passionne 

Aller au bout du bout du travail de recherche, en répondant à une vraie problématique client

  • L’idée reçue qui les exaspère : 

Autour de l’intelligence Artificielle, il y a une forme de croyance que c’est magique, c’est comme une boîte noire, qu’on ne comprend pas vraiment, dont on se demande à quoi elle sert …  En fait, ce n’est ni plus ni moins qu’un outil . 

Notre volonté est de réussir à montrer qu’elle peut être appliquée à des problèmes concrets du technicien et surtout que cela ne va pas le remplacer mais plutôt l’aider. 

L’AVENIR 

  • Ce que représente la sélection par GRDF dans le développement de l’activité 

Pouvoir expérimenter un cas d’usage avec GRDF serait un  bel exemple, une référence intéressante. Nous avons beaucoup travaillé avec des entreprises du secteur énergétique, collaborer avec GRDF serait très cohérent. De plus, le biométhane est un sujet d’avenir et pour Wavely,  contribuer à ça, ce serait  super intéressant 

  • Les grands défis du secteur en général 

Pour la maintenance, le vrai sujet c’est l’instrumentation pour la surveillance d’équipements : moins de fuite (économie d’énergie), durée de vie des machines … Les enjeux sont à la fois économiques et écologiques.

Pour l’énergie,  l’impact écologique des installations de production est important, avec les questions notamment de  limitation des fuites et de sécurité. Pour le biométhane, compte tenu de la  décentralisation des unités, il n’est pas possible d’avoir des techniciens partout et  tout le temps, il faut donc des solutions délocalisées.

  • Et plus particulièrement, leurs principaux enjeux pour demain ?

Nous avons beaucoup développé le sur-mesure pour les grands comptes, tout en affinant la solution Wavely Predict. Notre enjeu est aujourd’hui de commercialiser Wavely Predict tout en poursuivant son évolution vers de nouvelles fonctionnalités en phase avec less besoins spécifiques. Notre ambition est de passer de la détection d’anomalie au diagnostic (identifier la source du problème), c’est là dessus que nous travaillons. 

Notre développement international se fait actuellement par le biais de nos clients français qui vendent à l’étranger.

CLIN D’OEIL // EXPERIENCE ENTREPRENEUR

  • Ils vont pitcher devant le jury GRDF prochainement, ce n’est sans doute pas la première fois,  une anecdote à partager ?

Alors, d’expérience, si on peut éviter les questions spécifiquement féminines, je veux bien ! Je veux parler du projet comme les autres (et les hommes) pas des problématiques des femmes dans l’industrie ou du cumul des rôles ! (Marion Aubert)

  • Votre première pensée chaque matin ?  

J’ai de la chance !

  • Votre  première véritable satisfaction professionnelle

Le premier contrat signé avec Sim Engineering pour Total ! (Marion)

La première remontée de datas issues des capteurs qui donne vie au projet (Nicolas)

  • Le meilleur encouragement que vous ayez jamais reçu ?

Celui de nos mentors pendant l’incubation. Quand des entrepreneurs expérimentés nous rappellent que c’est dur pour tout le monde, que c’est normal de traverser des étapes en forme de vagues et qu’il faut tenir bon, ca fait du bien au moral !

  • Votre mantra ou la phrase que vous répétez souvent

“ Forget the mistake, remember the lesson”

  • Une qualité personnelle qui vous définit bien

L’Intelligence collective 

  • Un petit message pour séduire le jury ? 

Nous sommes à votre écoute !